Comment prévenir le diabète ?



Le diabète de type 2 est une maladie en recrudescence qui atteint au moins 3 millions de personnes dans l’Hexagone. Cependant, il est possible de prévenir la majorité des cas. Par contre, le diabète de type 1 est plutôt complexe. Quoi qu’il en soit, il est possible de prévenir cette maladie.

Diabète de type 2 : surpoids et manque de déplacement

On parle de diabète de type ou insulinodépendant lorsque les cellules de l’organisme ne répondent pas correctement à l’insuline. Celle-ci est donc produite en quantité insuffisante. Ainsi, le corps ne peut plus éliminer suffisamment de sucre. Le glucose s’accumule donc dans le sang au fil du temps. Cela provoque des maladies cardiovasculaires, une perte de vue, des maladies rénales, de douleurs neuropathiques et des plaies qui ne cicatrisent pas facilement. Cette pathologie peut être causée par une prédisposition génétique, un surpoids ou encore une sédentarité. Pour ces derniers, ils provoquent aussi des anomalies des graisses au niveau du sang ainsi qu’une hypertension. Concernant l’obésité, des études ont montré que perdre considérablement du poids aide à améliorer l’équilibre glycémique. Puis, il est aussi important de modifier la flore intestinale. Sinon, il faut changer d’habitudes. Pensez à perdre de poids, pratiquer régulièrement une activité physique et à manger équilibré.

Diabète de type 1 : des facteurs environnementaux et génétiques

Il s’agit d’un diabète de type 1 lorsque la concentration de glucose au niveau du sang est élevée de manière prolongée à cause d’une destruction des cellules par le système immunitaire. Ces dernières ont pour rôle de produire l’insuline, une hormone libérée de manière naturelle par le pancréas. Elle permet d’équilibrer le niveau de sucre produit par le foie ou par l’alimentation. Sachez que le glucose est le carburant des cellules d’un corps humain. Le diabète de type 1 peut être héréditaire, mais dans la minorité des cas. Plusieurs facteurs environnementaux comme les perturbateurs endocriniens, les virus ou l’alimentation sont également suspectés. Plus ils augmentent, et plus le nombre de patients est élevé et de manière constante, environ 3 à 4 % en un an. Ceci étant, la moitié des patients ont moins de 20 ans. La cause de cette maladie auto-immune peut aussi impliquer des dizaines de gènes, mais ceci n’est pas évident. Enfin, le diabète peut être lié à l’hygiène. En Suède, Finlande et Danemark, l’hygiène de vie est excellente. Cependant, ils ont un taux de diabète de type 1 très élevé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *