Menu

Les activités essentielles pour garder les fonctions cognitive des séniors

0 Comments


Dans le but de maintenir ou afin de réhabiliter les fonctions cognitives, mais aussi, de préserver les liens avec les proches et ainsi, de permettre au patient d’avoir une vie sociale et des traitements adaptés, des activités à viser thérapeutiques doivent être considérés pour le bien être d’un malade de l’Alzheimer.

Les types d’activités

Dans le cadre de ces accompagnements, les activités seront surtout de type non médicamenteux. Ils peuvent comprendre des activités qui incitent l’amélioration de la qualité de vie. Ces activités comprendront entre autres, des accompagnements dans la rééducation pour améliorer la faculté d’orientation ainsi que la stimulation des sens. Les patients peuvent aussi faire des activités qui améliorent les fonctions cognitives. Elles intègrent des interventions comme, la rééducation, le travail pour la validation des fonctions cognitives ainsi que leur stimulation. Ces activités s’accompagneront ainsi, à travers des travaux dans des ateliers mémoires. Il y aussi les activités qui portent sur des travaux pour améliorer la prise en charge autonome du patient. Il faudra ainsi, stimuler ces capacités à travers des activités physiques et des séances d’ergothérapie. Et enfin, les activités qui sensibilisent les fonctions communicatives, à travers des stimulations orthophoniques.

Les activités à visées comportementales

Ce type d’activités aura l’objectif de traiter des troubles pathologiques. Cependant, dans ces interventions, le traitement ne doit pas avoir recours à l’utilisation de médicaments, mais à des activités plus ludiques et des pratiques physiques telles que, la danse, la musique et les petits exercices physiques. Les activités peuvent aussi concerner l’intervention de la parapharmacie à travers des traitements en aromathérapie, l’accompagnement à travers l’empathie, la massothérapie, la thérapie avec les animaux comme la muzzoothérapie (qui donne de très bons résultats auprès des résidents pris en charge au sein de la structure), la luminothérapie, la stimulation avec des vidéos pour l’aide à la mémoire. Malgré que ces activités soient assez limitées dans leurs résultats dans le temps, il est essentiel que l’accompagnement se fasse par des professionnels formés pour assurer l’effectivité et qu’elles fassent l’objet d’un suivi et d’une évaluation permanente.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *