Menu

Automédication : se soigner en toute sécurité

0 Comments


Un petit rhume, une légère migraine ou des troubles digestifs ? Tout de suite vient à l’esprit l’idée d’une automédication. Nul besoin de faire des dépenses pour la consultation médicale, alors vous décidez de vous rendre directement chez le pharmacien pour obtenir des médicaments sans prescription. L’automédication a cependant des limites et comporte certains risques. Suivez ici les conseils vous aidant à bien gérer votre automédication.

Les catégories frappés d’interdiction

Se soigner seul ? Prudence exige ! Pour les personnes présentant des problèmes de santé graves, la méthode de l’automédication est fortement déconseillée. Les molécules présentes dans ces cachets peuvent entrer en interaction avec vos traitements habituels et engendrer des conséquences néfastes dans votre santé. Ils peuvent a contrario annuler l’effet désiré de votre traitement. Pour les femmes enceintes ou allaitantes, l’automédication est formellement interdite. Il en est de même pour les nourrissons et les enfants. Ceux qui ont un problème d’addiction aux boissons alcooliques ont eux aussi intérêt à s’abstenir car l’alcool a un effet très perturbateur sur les médicaments.

Bien se renseigner auprès de son pharmacien

Parmi les milliers de médicaments en libre accès, il est très difficile de choisir ce qui est l’idéal pour guérir sa maladie. Si vous ne voulez pas consulter votre médecin, vous allez devoir poser toutes les questions nécessaires auprès de votre pharmacien, et ce concernant la posologie, les contre-indications, les symptômes à traiter,… Ses conseils vous sera plus utiles dans la réussite de votre automédication.

Lire attentivement la notice

Ce que vous pouvez faire aussi c’est lire la notice qui se trouve dans la boîte de votre médicament. Ceci n’est pas une éventualité, il s’agit d’une obligation lorsque le médicament a été obtenu sans ordonnance, et ce, même après avoir reçu conseils auprès de son pharmacien.
Si au bout de 5 jours, les symptômes perpétuent, la meilleure décision à prendre c’est d’aller voir son médecin. En effet, si votre état ne change pas ou s’il s’aggrave, prenez tout de suite un rendez-vous chez le médecin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *